L’OPTOMÉTRIE ET LES RÉGLEMENTATIONS CANTONALES


TESTORI Nicolas

Janvier 2018

RÉSUMÉ

Objectif 

Cet article a pour but de renseigner sur les réglementations cantonales liées à la pratique de l’optométrie.

Méthodes

Relever les divers articles de lois dédiés aux professionnels de la santé exerçant l’optométrie.

Résultats et discussion

L’optométrie peut être pratiquée plus librement dans certains cantons, entre autres, les examens optométriques chez les enfants, l’utilisation potentielle de médicament, la modification d’une ordonnance d’un ophtalmologue.

Dans la législation cantonale du Jura, l’optométrie n’est pas mentionnée.

Pour tous les cantons romands, il est nécessaire d’obtenir une autorisation pour exercer l’optométrie.

Conclusion

Dire que l’optométrie réalisée dans le respect de la santé du patient/client avec une communication en cas de besoin à un ophtalmologue et de se limiter à nos connaissances serait le plus en adéquation avec les diverses lois cantonales.

Nous pouvons alors clairement voir un intérêt à la formation continue, afin de repousser nos limites.

Une autorisation d’exercer reste néanmoins capitale pour pratiquer notre métier.

Mots-clés

Réglementations, professionnels de la santé, lois cantonales, Berne, Fribourg, Genève, Jura, Neuchâtel, Vaud, Valais

Conflit d’intérêts

Aucuns

Si vous souhaitez accéder à l’entier des publications, veuillez vous connecter ou adhérer à notre association

Laissez un commentaire