L'optométrie

aor-ico-problemes

Problèmes visuels

Informez-vous sur les troubles visuels courants et les approches pour améliorer votre vue.

La myopie

L’œil myope est un oeil trop long pour sa puissance ou trop puissant pour sa longueur. L’image se focalise en avant de la rétine, ce qui implique une image floue sur la rétine.
Les personnes myopes voient flou en vision de loin et net en vision de près.

L’hypermétropie

L’œil hypermétrope est un œil trop faible pour sa longueur ou trop court pour sa longueur. L’image d’un objet de loin se forme en arrière de la rétine. Les personnes hypermétropes voient flou au près comme au loin en fonction de la puissance de leur hypermétropie.

Toutefois, grâce à l’accommodation, les personnes hypermétropes peuvent augmenter la puissance de leur œil afin de voir net loin et près. La capacité d’accommodation diminue avec l’âge et peut entraîner des fatigues oculaires et des maux de tête.

L’astigmatisme

L’œil astigmate n’a pas la même puissance réfractive dans tous les méridiens. L’image d’un objet n’est donc pas un point ponctuel. Les personnes astigmates ont une vision brouillée, déformée et imprécise de loin et près.

La presbytie

La presbytie est un processus naturel de vieillissement de l’œil. C’est un trouble de la vision entraîné par la perte de capacité d’accommodation. Avec le temps, le cristallin perd de sa souplesse et ne peut pas modifier suffisamment sa puissance afin de focaliser sur la rétine, les images des objets rapprochés.

Le travail de près et la lecture deviennent donc plus difficiles à effectuer. Les premiers signes de presbytie commencent vers l’âge de 40 à 45 ans.

Yeux secs

L’œil sec est une maladie multifactorielle des larmes et de la surface oculaire qui résulte des symptômes d’inconfort, de perturbation visuelle et d’instabilité du film de larmes.

Le phénomène est très répandu et peut être lié à de nombreux facteurs tant environnementaux qu’intrinsèques (prise de médicaments, changements hormonaux, allergies, insuffisance de production de larmes par l’une ou l’autre des glandes lacrymales…)

Votre optométriste est équipé pour analyser la qualité du film de larmes et l’état des paupières. Il vous posera en outre toutes les questions pouvant aider à établir un constat de votre état d’œil sec.

En fonction du résultat de l’analyse, plusieurs options de traitement peuvent être envisagées :

  • Instillation de larmes artificielles adaptées à la qualité du film de larmes
  • Massage des bords des paupières et nettoyage soigneux de celles-ci
  • Pose de compresses chaudes sur les paupières closes
  • Adjonction d’oméga 3 en compléments alimentaires
  • Pour les porteurs de lentilles de contact, un changement de matière de lentille peut être envisagé afin d’augmenter le confort durant le port.

Des contrôles réguliers afin de suivre l’amélioration de l’état d’œil sec sont à prévoir. Le traitement pouvant ainsi être adapté régulièrement en fonction des résultats obtenus.
Il est important de noter qu’un bilan médical ou ophtalmologique est à prévoir en complément afin d’écarter toute maladie systémique ou oculaire entraînant cet état d’œil sec.

Les problèmes de la vision binoculaire

Amblyopie

L’amblyopie se caractérise par une baisse de l’acuité visuelle due au mauvais fonctionnement d’un œil ou plus rarement des deux yeux. La diminution de l’acuité visuelle est liée à une anomalie de connexion entre le cerveau et les organes visuels. L’amblyopie peut être causée par un strabisme, une différence importante de correction entre les deux yeux, une cataracte congénitale, une ptôse de la paupière supérieure ou des pathologies rétiniennes.

Toutes ces causes perturbent les connexions nerveuses entre l’œil et le cerveau durant le développement de la vision chez l’enfant, et ce manque de liaisons entraîne l’amblyopie. Repérée tôt, l’amblyopie peut être facilement traitée à l’aide de lunettes, de lentilles, d’un cache ou d’une thérapie visuelle.

Strabismes

Le strabisme se définit par un défaut de parallélisme des axes visuels engendrés par une faiblesse d’un ou plusieurs muscles oculaires. Un œil ou les deux yeux peuvent loucher vers le bas, le haut, l’extérieur ou l’intérieur. À son début, le strabisme engendre généralement une vision double. Afin d’éviter cette double image, le cerveau va en supprimer une.

Avec le temps, l’œil ainsi délaissé va cesser de fonctionner et une amblyopie peut apparaître. Le strabisme affecte généralement les enfants de moins de 6 ans. Le strabisme ne disparaît pas tout seul, il nécessite un traitement par lunettes, prismes, thérapie visuelle ou dans certains cas par une chirurgie.

Hétérophories

Les hétérophories sont des déviations des axes visuels compensées par la fusion. L’hétérophorie à la différence du strabisme est une déviation non permanente. Très souvent asymptomatique, l’hétérophorie peut engendrer une fatigue visuelle telle que des maux de tête, des brûlures oculaires ou du larmoiement.

Les hétérophories peuvent être mises en évidence par un examen orthoptique et peuvent être corrigées par le port de lunettes, une rééducation visuelle ou des prismes.

Les solutions

Voir les solutions aux problèmes visuels.

La malvoyance

La malvoyance, ou basse vision est définie par l’Organisation Mondiale de la Santé comme une acuité visuelle inférieure à 3/10 après traitement ou correction optique ou comme un champ visuel inférieur à 10 degrés du point de fixation.

Hormis une acuité visuelle très faible et un champ visuel restreint, d’autres difficultés visuelles sont souvent associées telles qu’une mauvaise sensibilité aux bas contrastes, un éblouissement excessif et une difficulté d’adaptation aux changements de luminosité ou encore une vision double ou des déformations des objets observés.

aor-img-magazine

Télécharger le magazine électronique AOR

Recevez le dernier numéro de notre eMagazine

Nous contacter

Adresse du secrétariat

Association des Optométristes Romands
Secrétariat AOR

Rue des Forgerons 18
CH-2065 Savagnier

Retour en haut