Les répercussions pathologiques possibles lors de myopie forte

OptoMag| 27 novembre 2016, Sybille Péguiron

AOR_Optometrie

PEGUIRON Sybille

27 novembre 2016

Résumé

Plusieurs complications résultent d’une myopie évolutive. Ces répercussions peuvent avoir des conséquences très importantes sur la fonction visuelle. Le risque d’atteintes rétiniennes, glaucomateuses ou cristalliniennes augmente selon le degré de sévérité de la myopie. Un dépistage régulier et un examen du fond d’œil approfondi ont une importance majeure afin de diagnostiquer ces éventuelles complications.

Objectif

Le but de cet article est de rappeler quelles sont les répercussions pathologiques d’une myopie forte. Cela afin de suivre nos patients myopes, de les prévenir de l’importance d’effectuer des contrôles réguliers et de prendre en charge une myopie évolutive chez de jeunes patients.

Méthode

Plusieurs articles décrivant les risques et les répercussions pathologiques liés à une myopie forte sont repris et résumés.


Résultats

L’élongation axiale du globe oculaire lors d’une myopie forte provoque un amincissement de la choroïde et de l’épithélium pigmentaire. Cette modification des tissus engendre des dégénérescences rétiniennes. Le glaucome et la cataracte précoce ont une prévalence plus forte chez les sujets forts myopes. Ces complications peuvent être dépistées à un stade précoce lors d’un examen complet, afin d’éviter une atteinte visuelle irréversible. Des traitements chirurgicaux et médicaux sont efficaces, s’ils sont entrepris à temps. [2]

Conclusion

Les dangers liés à une myopie évolutive ne doivent pas être sous-estimés. La détection des complications pathologiques est essentielle afin qu’elles soient prises en charge à temps.

Mots-clés

Myopie forte, élongation axiale, rétine, atrophie, choroïde

INTRODUCTION

La myopie est actuellement un problème de santé publique et sa prévalence est élevée. Elle se présente généralement dès l’enfance et continue d’évoluer sur plusieurs années. [1] La myopie forte est une affection dégénérative évolutive. Elle est définie comme telle lorsqu’elle est égale ou au-delà de – 6,00 dpt. La longueur axiale de l’œil est alors supérieure à 26 mm. Cette élongation axiale agit au niveau de la partie postérieure du globe. Ainsi, un allongement important du globe oculaire devient un facteur de risque important de développement de pathologies oculaires. Parmi ces pathologies, des atteintes de la macula et de la rétine périphérique, mais également une cataracte et un glaucome sont susceptibles d’apparaître. [2]

MÉTHODES

Plusieurs articles expliquent les conséquences et les risques qui sont liés à une myopie évolutive et à une élongation oculaire importante. Les pathologies qui en découlent sont détaillées ci-dessous selon leur localisation.

L’étirement de la rétine lié à une augmentation de la longueur axiale peut mener à des zones de dégénérescences choriorétiniennes qui évoluent vers l’atrophie à différents endroits de la rétine. Les zones d’atrophie choriorétinienne favorisent une division de l’épithélium pigmentaire avec la neurorétine. [3]

Le staphylome myopique est caractérisé par une excavation papillaire profonde. Une atrophie choriorétinienne plus importante au niveau du champ temporal est également présente autour de la papille. [4]

Les ruptures de la membrane de Bruch sont caractérisées par de fines lignes blanc-jaunâtre entrecroisées. Elles n’affectent pas la fonction visuelle. Elles sont, cependant, souvent des indices précurseurs de problèmes rétiniens pouvant affecter la vision. [5]

Le fovéoschisis, fréquent lors de fortes myopies, est causé par la présence de kystes intrarétiniens. Il est, dans certains cas, accompagné d’une membrane épirétinienne et d’un décollement maculaire. Son évolution peut être un décollement de rétine. [2]

Des néovaisseaux choroïdiens peuvent apparaître suite à une atrophie rétinienne ou à une rupture de la membrane de Bruch. Lorsque cette néovascularisation se développe au niveau maculaire elle peut mener à une dégénérescence maculaire myopique. Les néovaisseaux étant fragiles, des hémorragies sont possibles. Les taches de Fuchs sont les cicatrices pigmentées qui font suite à la résorption de l’hémorragie. [5]

Les modifications du corps vitré chez le fort myope peuvent conduire à un décollement de rétine précoce par déchirure. Le trou maculaire est causé par un décollement postérieur du vitré. [4]

La périphérie rétinienne d’un œil myope peut présenter des palissades, des trous, mais également des déchirures. Ces lésions doivent être dépistées précocement, car il est possible qu’elles aboutissent à un décollement de rétine. Elles passent souvent inaperçues, mais peuvent être caractérisées par des phosphènes, des éclairs, des corps flottants ou un voile visuel. [2]

Le glaucome à angle ouvert et le glaucome pigmentaire ont une prévalence importante lors de forte myopie.

Le risque élevé de développer un glaucome à angle ouvert, lors de forte myopie, serait dû à l’épaisseur réduite de la couche des fibres rétiniennes. [6]

Le glaucome pigmentaire chez le myope serait lié à une modification de la courbure de l’iris. En effet, lors de la croissance de l’œil, l’iris devient plus concave et le frottement entre l’iris et les zonules augmente. Ainsi les pigments iriens se détachent et créent une obstruction au niveau du trabéculum. [7]

Les différentes sortes de cataractes précoces couramment rencontrées lors de fortes myopies sont la cataracte coronaire, la cataracte corticale postérieure et la cataracte choroïdienne. L’opération de la cataracte est plus délicate chez un patient myope, car le risque d’atteintes rétiniennes au cours de de la chirurgie est élevé. [4]

DISCUSSION

Les personnes atteintes de myopie forte sont plus à risque de développer une cataracte, un glaucome ou une anomalie choriorétinienne. La myopie pathologique est l’une des causes les plus fréquentes d’atteintes visuelles et de cécité. Le dépistage des pathologies oculaires liées à une myopie forte est très important dans le domaine de la santé visuelle. [8]

La prévention et la prise en charge d’une myopie évolutive chez les jeunes patients ont une importance capitale. Actuellement, différentes méthodes ont prouvé leur efficience pour le ralentissement de la progression de la myopie. C’est à nous, professionnels de la santé visuelle, de prévenir nos patients myopes des risques auxquels ils sont exposés et de proposer des solutions à nos jeunes patients atteints de myopie évolutive.

RÉFÉRENCES

[1] SMITH Earl L., « Optical treatment strategies to slow myopia progression: Effects of the visual extent of the optical treatment zone », PMC, janvier 2013

[2] TIMSIT Marc, « Myopie, causes fréquence prévention ». Page consultée le 9 février 2017 de http://www.ophtalmologie.fr/myopie.html

[3] NAOUN Olivier, « Myopie forte ». Page consultée le 20 février de http://www.docteur-naoun.com

[4] OPHTALMOLOGIE, « Les altérations du fond d’œil », Page consultée le 13 février 2017 de http://ophtalmologie.pro/les-alterations-du-fond-doeil/

[5] Macular Disease Foundation Australia, « Myopic Macular Degeneration », Page consultée le 20 février 2017 de http://www.mdfoundation.com.au/resources/MDFA_MyopicMD_Factsheet_web.pdf

[6] CHEN Scheng-Ju et al, « High myopia as a risk factor in primary open angle glaucoma », International Journal of Ophthalmology, décembre 2012

[7] HASLER P.W., ORGUL S. et al, « Quels sont les facteurs de risque qui favorisent l’apparition d’un glaucome ? », Page consultée le 20 février 2017 de http://swissglaucome.ch/CMS/fr-FR/Glaucome/Facteurs-de-risque.aspx?Sel=354&lg=3

[8] SAW Seang-Mei et al, « Myopia and associed pathological complications », ophtal. Physiol. Opt. p.381-391, 2005

aor-img-magazine

Télécharger le magazine électronique AOR

Recevez le dernier numéro de notre eMagazine

Nous contacter

Adresse du secrétariat

Association des Optométristes Romands
Secrétariat AOR

Rue des Forgerons 18
CH-2065 Savagnier

Retour en haut