AOR

Syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson et leurs atteintes oculaires

Syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson et leurs atteintes oculaires

FERREIRA Sarah

27.11.2016

RÉSUMÉ

Les syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson sont des maladies dermatologiques aiguës et graves, caractérisées par une éruption bulleuse mucocutanée pouvant toucher la conjonctive. Les facteurs déclencheurs sont généralement génétiques, viraux, immunologiques ou la prise de médicaments selon un processus vraisemblablement immuno-allergique1.

Les complications oculaires chroniques sont très fréquentes après l’atteinte de la conjonctive en phase aiguë et peuvent s’avérer très sévères. La kératinisation cornéoconjonctivale peut engendrer des atteintes conjonctivales et palpébrales, ce qui perturbe le ménisque du film lacrymal.

L’objectif du traitement de ces syndromes est le rétablissement de l’état systémique et la prévention des complications oculaires cicatricielles. 

Dans la phase aiguë, les traitements pour la conjonctivite sévère sont des antibiotiques topiques à large spectre, des corticoïdes topiques et un traitement lubrifiant pour protéger la cornée. Une greffe de membrane amniotique peut aider à diminuer l’inflammation et à cicatriser. Les lentilles sclérales peuvent être utiles dans le traitement de la sécheresse oculaire, de la protection de la surface oculaire et, secondairement, dans un but optique.

MOTS-CLÉS

Syndrome de Lyell, syndrome de Stevens Johnson, kératinisation, symblépharon, ankyloblépharon, trichiasis, membrane amniotique, lentille sclérale, sécheresse oculaire sévère, ulcération de la cornée.

Si vous souhaitez accéder à l’entier des publications, veuillez vous connecter ou adhérer à notre association

You do not have access to this post.

Laisser un commentaire

Panier
Votre panier est vide
Retour haut de page